Le défibrillateur

 

Un défibrillateur cardiaque ou défibrillateur automatisé externe (AED ou DAE) a été installé sous le porche de l’église.

 

Le rôle d’un défibrillateur est de réanimer le cœur en cas d’arrêt cardiaque par l’envoi d’un choc électrique ou « défibrillation ».

 

Le temps d’intervention auprès de la victime est l’élément clé de sa survie :

En France, chaque année, cinquante mille personnes meurent d’un arrêt soudain et brutal des battements du cœur, dont 10% sur la voie publique. Seulement 3%  des personnes sont sauvées car l’intervention doit être rapide après l’accident. Chaque minute écoulée réduit en effet les chances de survie de 10%.

 

« L’arrêt cardiaque n’est pas forcément fatal, souligne la Fédération Française de cardiologie. Notre cœur peut repartir s’il est pris en charge à temps. Sa seule chance : la présence d’un témoin qui appelle les secours et débute un massage cardiaque en attendant leur arrivée et utilise un défibrillateur  s’il est disponible. »

 

Facile d’utilisation et accès à tous :

Le défibrillateur est très simple de fonctionnement, guidant l’utilisateur à l’aide de consignes vocales, et visuelles très simples. Il est prêt à l’emploi.

Après avoir allumé le défibrillateur, les électrodes doivent être collées sur la poitrine de la victime. Le défibrillateur analyse alors, automatiquement l’activité cardiaque de la victime. L’appareil délivrera un choc, seulement si nécessaire, et demandera au sauveteur d’effectuer un massage cardiaque.