Eglise Saint-Privat

 

L’église Saint Privat des Laubies est mentionnée dans un acte de 1185 (XIIe siècle) par lequel l’abbé Guillaume de Saint Victor de Marseille cède à l’évêque de Mende, Albert III du Tournel, ses droits sur cette église.

L’édifice, orienté Est-Ouest, est une lourde construction de type roman à trois chapelles.

La nef voutée en berceau  légèrement brisé est divisée en trois travées par des doubleaux supportés par pilastres.

Elle a vraisemblablement remplacé une voute romane voutée en plein cintre : la reprise de construction est bien visible dans le mur Ouest dont la baie a été coupée en partie haute.

De la même façon, les voutes en berceau transversal des trois chapelles latérales ont été refaites : les deux, au Sud, en arc brisé et celle du Nord, en plein cintre. Les trois baies ont subi  également des transformations en partie haute.

L’arc triomphal porté par de robustes pilastres fait saillie en avant de l’abside. Celle-ci, de forme semi circulaire de six mètres d’ouverture sur quatre mètres de profondeur, est voutée en cul-de-four et éclairée par deux fenêtres latérales remaniées.

Une corniche souligne la base des voutes.

A l’arrière de chœur se trouve la sacristie.

A l’extérieur, le portail arrondi en anse de panier s’ouvre sur la dernière travée du côté sud.

Le clocher, de type « clocher peigne » (XVIIème ou XVIIIème siècle) à trois baies, surmonte l’arc triomphal.

Un des vitraux représente Saint Privat.